J. Queues rares:

Voici quelques queues rares vu leur âge et leur modèle inhabituel:

1. Une sorte d'hybride 'queue - masse (*)' dont les deux extrémités permettent de jouer au billard. Il s'agit d'une queue monobloc dont le talon est muni d'une 'tête' de masse.

Queue - masse

Elle comporte sept entures quatre pointes consécutives, mesure 154 cm de long, pèse 740 g et est incrustée de deux macarons blancs signés. Sa virole en ivoire est pourvue d'un procédé en cuir de 14,5 mm de diamètre.

Queue - masse

La face supérieure de la 'tête' de masse est légèrement concave, comme le montrent les deux photos ci-dessous.

Face supérieure........Face inférieure

Son arête centrale (voir photo de gauche) sert de ligne de visée. La face inférieure (voir photo de droite) est plate et lisse et glisse facilement sur le tapis d'un billard. L'extrémité entrant en contact avec une bille est recouverte de caoutchouc.
Cette queue est probablement la mace-like cue fournie par Dorfelder (Allemagne) jusque dans les années 1930, décrite par Stein et Rubino (The Billiard Encyclopedia,1996, p.100).

(*) La masse, aussi appelée crosse, est l'ancêtre de la queue de billard actuelle (voir Section Q).

2. Une "Queue/Canne", probablement fabriquée en Allemagne par Dorfelder avant la Première Guerre mondiale (voir p. 234 de Pool & Billiards Collectibles par Mark & Connie Stellinga en 2003). La canne de 87 cm est creuse et ses extrémités, en ivoire, se dévissent. Elle contient une flèche pourvue d'une vis en bois, d'une virole en ivoire et d'un procédé en cuir de 12 mm de diamètre.

Elle peut être rapidement transformée en queue de billard de qualité de 140 cm pesant 480 ou 510 g.

Voici ses deux extrémités dévissées.

Son talon/pommeau (à gauche), dans lequel l'autre extrémité ou la flèche peut être vissée, est sculpté.

3. Une 'La Royale' (voir Section A) de fantaisie âgée de plus de 110 ans dont le fût en noyer est du type balustre 'chapelet'.

Celui-ci est marqué d'un logo ovale (comprenant les initiales J et A, un éléphant et les mots La Royale) et de plusieurs inscriptions (Adorjan, Modèle déposé, Patent, Bté S.G.D.G., France et Etranger).

4. Une Brunswick n° 134 ancienne dont le fût, probablement en bubinga poli l'ancienne,
a la forme d'un prisme droit base hexagonale et est incrusté de nacre véritable. La flèche, en érable teinté, est munie d'une bague.

'Hexagonal'

'Hexagonal'

5. Une queue pouvant avoir environ 100 ans. Le fût à 4 pointes est en frêne et en ébène. Le talon a une forme particulière comme l'illustrent les 2 faces perpendiculaires ci-dessous.

Queue

Queue

Il représente probablement une abeille stylisée. C'est une remarquable marqueterie de divers bois et de galalithe. L'amortisseur de chocs est en cuir.

TalonTalon

6. Une queue très lourde pesant 720 g, probablement utilisée pour jouer au billard artistique ou au billard-golf sur une table de billard à bouchons. Son fût, signé 'MATCH', est de longueur habituelle. Il est alourdi par un manchon de 180 g, constitué de laiton et de 2 métaux, et est assez ancien car la longue vis de son talon est en bois.

Queue

7. Une queue en cuivre en deux parties encore plus lourde (820 g) que la précédente. Plus décorative qu'efficace !


Queue


8. La très ancienne (plus de 150 ans) Finck n° 88,

en 2 parties aux extrémités robustes jointes sans bague par une longue vis en bois (voir ci-dessous).


9.Une queue monobloc dorée et sculptée de motifs multicolores Art Déco, ayant appartenu à la famille Hénin.

Longueur = 141 cm, Poids = 531 g. Diamètre du talon = 35 mm et du procédé = 14 mm.

 

 

PrécédentSuivant


Accueil | Sommaire | Histoire | Je recherche | Recherche dans ce site | Contactez-moi | Liens